Le lac de lave du volcan Erta Alé (Ethiopie)

Longitude :   40° 67 Est
Latitude :   13° 60 Nord
Altitude : 600 m
La chaîne volcanique de l’Erta Alé

La chaîne de l’Erta Alé est, parmi les chaînes axiales de l’Afar, la plus grande et la plus caractéristique (du nord au sud, plus de 95 km et 42 km de large). Elle est localisée le long de l’axe de la partie septentrionale de la dépression Danakil (jusqu’à - 120 m sous le niveau de la mer) en Éthiopie, près de la mer Rouge.  Elle comprend six édifices volcaniques : Erta Alé, Gada Alé, Alu-Dala Filla, Borale Alé, Hayli Gub, Alé Bagu.
 Cette zone désertique sans aucune végétation est le domaine des laves avec une série alcaline complète depuis des basaltes  et des basaltes picritiques (riches en phénocristaux d’olivine), jusqu’à des rhyolites et des trachytes en passant par des termes intermédiaires.
La dépression de l’Afar (appelée Dancalie ou Danakil dans sa partie nord) est une zone importante car à l’intersection de trois limites de plaques lithosphériques.

La chaîne volcanique de l'Erta-Alé.
Image NASA de la chaîne volcanique de l'Erta-Alé.

Le volcan Erta Alé et son lac de lave

Volcan actif (613 m d’altitude) situé au cœur de la chaîne volcanique de l’Erta Alé. C’est un volcan bouclier, de 600 m de haut, aux pentes très faibles, avec une base de 30 km de diamètre.
Son sommet, dont la morphologie est changeante selon l’activité volcanique se présente avec une caldeira d’effondrement (1 600 x 700 m) comme celle que l’on trouve au sommet du Mauna Loa ou du Kilauea à Hawaii. Cette caldeira, de forme elliptique, est allongée selon une direction NNO-SSE. À l’intérieur de cette caldeira se trouve des cratères dits en puits (pit crater), aux parois abruptes, qui présentent, selon l’activité, un ou plusieurs lacs permanents de lave en fusion. Actuellement il existe deux pits craters : le cratère Nord et le cratère Sud.

A la fin du mois d'octobre 2004, le lac de lave du cratère Sud était solidifié. Sa surface se trouvait à 15-20 m en dessous les lèvres du cratère. Le lac de lave du cratère Nord était également solidifié. Le 24 septembre 2005, suite à un important séisme, le lac de lave est réactivé.

L’Erta Alé est l’un des rares volcans en activité  avoir un lac de lave en fusion. Le cratère Sud a un diamètre de 140 m, avec une profondeur de 90 m environ, avec au fond le lac de lave, dont la profondeur varie. Parfois, comme ce fut le cas en février et en avril 1972, le lac de lave monte du pit crater et déborde : des coulées de lave s’épanchent alors sur le plancher de la caldeira. En 1974, la surface de quasi-totalité de la caldeira était recouverte de nouvelles coulée de basalte sur une épaisseur de plusieurs dizaines de mètres
Ce volcan, si actif, est paradoxalement  peu connu car il est difficile d’accès en raison des problèmes géographiques mais surtout politiques.
Les premières observations disponibles sur l’Erta Alé remontent à 1841 et 1867, et la première ascension par un européen date de 1873. C’est en 1906 que des lueurs sont décrites pouvant faire penser à la présence de lave. Les premières études scientifiques de l’Erta Alé remontent à l’hiver 1967-68 avec les expéditions du CNRS et du CNRI dans l’Afar dirigées par Haroun Tazieff et G. Marinelli.

Ce volcan, comme toute la chaîne volcanique qui porte son nom, témoigne de l’émersion exceptionnelle d’une dorsale d’accrétion océanique. En effet, la zone de l'Afar est une région géodynamique très particulière. Cette dépression est le lieu de rencontre  de trois rifts: un rift continental, le rift éthiopien, et deux rifts océaniques, la mer Rouge et le golf d'Aden.

Pour Y aller : l'agence de voyage Terra Incognita propose des expéditions sur ce volcan, véritable mythe des volcanologues.

Pour en savoir plus et sur cette région des Afars et sur la géologie de Djibouti, un site très complet de plus de 300 pages, avec des itinéraires, des cartes géologiques simplifiées de la région, des photos,.... Ce site est l'oeuvre d'un géologue et professeur à l'université de Djibouti, Jean-Paul Berger. Vite il faut y aller : http://www.jpb-imagine.com/djibgeol

Références :